Cut it - Chapitre 5

Publié le par Sido

Chapitre I

Chapitre II

Chapitre III

Chapitre IV

 

 

 

 

Chapitre V – Disparition

 

            Il était plus de deux heures du matin. Le laboratoire de médecine légale était sombre et silencieux. Le jeune Clyde Brogan –uniquement connu sous le nom de Clyde- poussa très délicatement la porte de la chambre froide. Chaussons de plastique aux pieds, non pas dans un souci d’hygiène, mais de discrétion. Il regarda autour de lui. La mort était maîtresse des lieux. Un frisson le parcourut. Il marqua une pose et savoura le silence. Ses mains tremblèrent légèrement ; ce qui le tira de sa torpeur : il devait faire vite. Il ouvrit un tiroir d’un coup sec. Dans ce tiroir gisait le corps de la troisième victime, la seule femme. Elle devait être autopsiée le lendemain par le Docteur Van Cliff. A la surprise de Clyde, on lui avait déjà ôté les vêtements et bijoux qu’elle portait.


« Merde ! » pesta-t-il. Il s’empressa d’observer autour de lui, il ne devait surtout pas faire de bruit.


Clyde referma le tiroir et sortit de la chambre froide. En passant dans la salle d’autopsie, il attrapa une éponge sur le rebord d’une des tables de métal et la fourra dans sa poche.

La friction de ses chaussons contre le carrelage résonnait dans le couloir. Il traîna les pieds jusqu’à la salle où étaient entreposées les pièces du dossier. Son regard scruta les étagères à la recherche de ce qui l’avait amené ici. Il attrapa une boîte en plastique et l’ouvrit : Elle contenait la robe de la victime ainsi que ses bijoux. Une robe dont la surface était recouverte d’une fine couche de latex. Ce genre de robe était courant chez les amatrices de mode. Elle avait un autre avantage que celui de mettre les formes en valeur : sa surface prenait à merveille les empreintes digitales.


Clyde enfila une paire de gants. Il sorti de sa poche, l’éponge qu’il avait récupérée dans la salle d’autopsie. De son autre poche, il tira une bouteille sur l’étiquette de laquelle était imprimée la photo d’une femme en position lascive portant des cuissardes en latex brillant. On pouvait y lire : « Latex Shiner ». Il en versa un peu sur l’éponge et la frotta sur l’entière surface de la robe. Cela eu pour effet de la rendre très brillante, mais également d’y effacer toute trace d’empreinte digitale.


Lorsqu’il eu terminé, Clyde souleva avec précautions la robe pour admirer le travail. Elle était si luisante qu’il pu y voir son reflet. Il y vu ses yeux clairs et ses cheveux châtains trop bien peignés. Il y vu ses rides prématurées et ses longs cils. Il y vu également un petit sourire satisfait qui lui seyait à merveille. Clyde replia la robe dans sa position initiale et remis la boîte là où il l’avait trouvée.

Il revint sur ses pas afin de retourner dans la salle d’autopsie où il reposa l’éponge. Puis il mit ses gants et ses chaussons dans un sac poubelle qu’il fourra dans sa poche, aux côtés de son « Latex Shiner »


Le jeune Clyde Brogan regarda sa montre : 3h47. Il devait quitter les lieux au plus vite.

Publié dans Cut-it

Commenter cet article